Le guide de votre bien-être à domicile

Méditation

Les différentes techniques : vipassana, kundalini, mandala

yoga

© Vision Images

Les techniques vipassana, kundalini ou mandala ont un objectif commun : amener l’individu à canaliser ses émotions, à gérer son stress et à atteindre un extraordinaire état de bien-être.
  1. La méditation KUNDALINI, une force spirituelle hors du commun
  2. La méditation MANDALA, une relaxation profonde pour recouvrer la sérénité

La méditation VIPASSANA : une technique pour une vision objective de la réalité des faits

VIPASSANA signifie « Voir les choses telles qu’elles sont dans la réalité ». Cette technique de méditation, une des plus anciennes pratiquée en Inde, était inculquée voilà 2500 ans comme thérapie destinée à vaincre les maux universels. C’est l’apprentissage d’un Art de Vivre : elle ôte les impuretés mentales qui freinent une libération totale de l’être, et ce pour atteindre le bonheur suprême.

En s’observant lui-même, l’homme se transforme : cela induit une relation profonde entre le corps et l’esprit. Une attention renforcée est nécessaire pour capter chacune des sensations physiques de notre corps, qui conditionnent de façon continuelle la vie de l’esprit et réciproquement.

La méditation VIPASSANA est un code de conduite morale qui calme l’esprit, pour arriver à l’observation de soi, à contrôler son l’esprit et à maîtriser le flux continuellement changeant de sa respiration. Il convient d’observer les sensations physiques à travers le corps, de comprendre leur nature et d’arriver à un détachement suffisant pour rejeter toute négativité mentale, afin que puissent coexister la paix et l’harmonie.

La méditation KUNDALINI, une force spirituelle hors du commun

La Kundalini est la déesse, la mère divine, c’est-à-dire l’aspect féminin qui nous relie à nos qualités féminines : l’amour inconditionnel, la créativité, la réceptivité, l’énergie de vie. La méditation Kundalini est une puissante force spirituelle que les Dieux auraient mis au service de l’homme qui souhaitait s’éveiller.

Elle aide à se débarrasser du stress : le but est de ne plus penser et d’abandonner son mental pour quelques instants. Il convient de s’isoler pour observer, écouter, se sentir présent pour soi et découvrir l’univers qui nous entoure. La méditation Kundalini se sert d’aides diverses pour établir une atmosphère remplie de sérénité, grâce à une musique douce, de l’encens ou encore des bougies.

Pour entrer en méditation, on évacue ses pensées ou émotions pour se concentrer sur un symbole comme la bougie, une image apaisante ou la maîtrise de sa respiration.

Grâce à l’ouverture des chakras pour relier en soi la Terre et le Ciel, on recrée l’énergie divine enfouie en chacun de nous. On apprend à respirer lentement et profondément, à se tenir le dos bien droit afin que l’énergie cosmique circule dans la colonne vertébrale. La concentration se porte sur les centres énergétiques, nommés « chakras ». Leur éveil donne conscience de notre appartenance à l’univers et du fait que notre âme individuelle ne forme qu’un avec lui. Une longue préparation est nécessaire pour maîtriser ses énergies et ses émotions, dominer ses peurs et ses sentiments négatifs et établir la confiance nécessaire à l’ouverture progressive des chakras.

La méditation MANDALA, une relaxation profonde pour recouvrer la sérénité

En sanscrit, Mandala signifie « cercle » et symbolise donc une sphère et, par extension, l’environnement, la communauté. La méditation du Mandala propose des séances physiques et intenses qui créent un cercle d’énergie pour atteindre un état de bien-être et trouver une parfaite harmonie, la paix et le calme.

La méditation du Mandala est une visualisation intense d’une déité et des déités associées, à laquelle se rajoutent des postures et des gestes, voire l’utilisation d’objets symboliques, pour atteindre des états de consciences modifiés pour une paix intérieure ou un apaisement progressif du mental.

Cette technique se déroule en plusieurs phases. La première consiste à courir sur place de plus en plus vite en montant les genoux le plus haut possible. La respiration est profonde et régulière pour amener l’énergie vers l’intérieur.

Dans la seconde phase, en position assise, il faut fermer les yeux, laisser la mâchoire se détendre et effectuer un léger balancement de votre corps à partir du ventre, pour réveiller vos énergies situées au niveau du nombril.

Enfin, allongé sur le dos, les yeux s’ouvrent, la tête demeure immobile : seuls les yeux sont actifs et balayent l’environnement d’un large regard le plus rapidement possible. Le but est de centraliser vos énergies et de vous conduire au bien-être suprême.